Photo: Thomas Gravanis

Alors que le premier anniversaire de notre cohabitation avec le Covid-19 approche, le bruit court qu’Athènes, avec sa mer et son soleil d’hiver, sa nature chaleureuse, son coût de vie abordable et son emplacement stratégique, est le meilleur endroit où établir ses quartiers pour affronter la pandémie.

Par Amanda Dardanis

Une Vie Dernier Cri sur la Côte d’Azur Athénienne

Burak Cakmak, 46 ans, Turc : Directeur des Opérations Internationales du secteur de la mode pour Kering (Groupe Gucci), Swarovski, Gap Inc.

Photo: Thomas Gravanis

"Athènes est une ville super pour mélanger le plaisir et les affaires"

Photo: Thomas Gravanis

Photo: Thomas Gravanis

L’Accro à l’Acropole

Mégane Bambagha, 29 ans, Française: Consultante Freelance en Marketing Digital

Le rythme quotidien était un peu intense au début, mais j’en suis venue à l’adorer. On ne sait jamais comment la journée va se terminer ici ! Mes horaires de travail ont clairement changé. Avant, je me levais à 5 heures du matin. Maintenant, ma journée commence rarement avant 10 heures, et je vais au lit bien plus tard. Je ne prends plus le petit-déjeuner non plus, je prends juste un café. J’ai laissé tomber l’idée de prévoir quoi que ce soit. A Athènes, mieux vaut être prêt à recevoir du monde à la dernière minute, ou à retrouver ses amis pour dîner quand vous étiez censés déjeuner ensemble. Athènes m’apprend réellement à mieux équilibrer ma vie personnelle et professionnelle, et à faire une pause plus souvent pour profiter de la vie.  Les Grecs sont très créatifs quand il s’agit de se divertir : il n’y a pas besoin d’avoir beaucoup d’argent pour s’amuser.

Mes clients sont principalement des PME françaises, mais j’ai aussi des clients Grecs maintenant. C’est une autre raison pour laquelle j’ai choisi Athènes. Beaucoup de petites entreprises grecques n’ont pas encore pris le train du marketing digital, qui est mon domaine. La Grèce est tellement belle, mais pas toujours promue aussi bien qu’elle le pourrait. Pour moi, Athènes est pleine de possibilités et a un énorme potentiel. Ici, les gens sont désireux de tenter et de s’essayer à de nouvelles choses. Une envie qui fait complètement défaut en France.

"Athènes m’apprend réellement à mieux équilibrer ma vie personnelle et professionnelle, et à faire une pause plus souvent pour profiter de la vie."

Photo: Thomas Gravanis

Une Affaire de Famille

Keita Yamada, 33, Japonais: Service client chez Doist, facilitateur de télétravail international

Photo: Thomas Gravanis

" Où que vous alliez à Athènes, les gens sont fiers de ce qu’ils font. Je vois cette passion dans chaque aspect de la vie Athénienne."

Photo: Thomas Gravanis

Photo: Thomas Gravanis

L’Amatrice de Soleil

Safiya Mary Rose, 35 ans, Britannique et Indienne : Conscious Copywriter & Créatrice

Nous louons un magnifique appartement de style néo-classique à Thissio, près du Musée de l'Acropole, avec deux grandes chambres et un bananier juste sous notre fenêtre, pour la moitié de ce que nous payions à Crystal Palace à Londres.". Notre appartement est tellement agréable et spacieux que nous n’avons pas besoin de faire la chasse aux cafés, ni aux espaces de coworking. Je crois qu’il me faut remercier le confinement pour ça. Autrement, tout aurait été pris d’assauts par les touristes Airbnb.

J’adore me perdre dans Athènes en cette période de confinement. D’une certaine manière, on prend plus conscience de l’architecture et on se sent plus relié aux monuments. Athènes est pleine de lumière et de couleurs, même en hiver, même en quarantaine ! L’énergie créative est palpable, de l’art de rue, à la culture des cafés, et aux musées. C’est une ville inspirante et complètement multiculturelle, avec toute la modernité d’une capitale, et pourtant, littéralement truffée de temples antiques partout. Il y a aussi un véritable sens de l’histoire, de la culture et de la spiritualité. J’adore voir les gens s’asseoir ensemble pour boire un café, jouer de la musique ou aux échecs. Pour moi, le soleil, le ciel bleu, et tous ces oliviers sont une source infinie d’inspiration. Le coût de la vie plus bas signifie aussi que l’on a plus de temps et d’espace pour respirer.

"Nous louons un magnifique appartement de style néo-classique à Thissio, près du Musée de l'Acropole, avec deux grandes chambres et un bananier, juste sous notre fenêtre, pour la moitié de ce que nous payions à Crystal Palace à Londres."

Photo: Thomas Gravanis

Chasing a Bright Urban Culture

Letizia Sebregondi, 36, Italian: Digital wine consultant

Photo: Thomas Gravanis

"What I find amazing about Athens is that it’s an urban city but you can still feel a human touch."

Photo: Thomas Gravanis

Tous les protocoles sanitaires obligatoires et les mesures anti-Covid furent respectés par This is Athens pour la réalisation de cet article.